Commune de Le Vaud - Tél. 022 366 25 62- greffe@levaud.ch

 
 

Les Chenevières (Alt. 1'220 m)

Port autorisé : 21,9 Pâquiers Normaux

Propriété de la Commune de Le Vaud, sise sur le territoire de Marchissy

Les Chenevières étaient des parcelles réservées à la culture du chanvre, plante textile très commune autrefois.

En 1706, la Commune acheta les Chenevières, avec les prés et la fontaine des Convers, à la Commune de Bassins qui en avait fait l'acquisition en 1701 de M. Jean Roch Mondet, Châtelain de La Rippe. Les monastères avaient pour habitude de confier l'exploitation des domaines ruraux aux frères convers et aux habitants de la région. Aux Chenevières, plusieurs parcelles étaient aux mains de propriétaires différents comme par exemple François et Claude Christinet, qui, en 1634, firent l'acquisition d'un morceau de Praz sur cet alpage.

En 1773, un bornage entre les Fornets, propriété de Mme de Wattenville, et les Chenevières fut entrepris. L'acte est signé par le gouverneur du Vaud, M. Guillaume Pécoud. En 1774, le chalet fut réparé, 20'000 tavillons furent posés. En 1807, la charpente est refaite à neuf.

Depuis le début du 18ème siècle, des murs en pierres sèches délimitent les propriétés. L'amodiataire des Chenevières doit faire 5 toises de mur chaque année. Celui du bas a été construit en 1865 par Georges Dumont, muretier à Arzier. Aujourd'hui, les Chenevières et la Pouilleuse s'amodient ensemble.

Jusqu'en 1890, pour toutes les montagnes, la durée d'amodiation (ou location) était de 6 ans, avec la possibilité de résiliation réciproque au bout de 3 ans. Par la suite, la durée a été baissée à 4 ans sans résiliation, ceci jusqu'en 1992. Depuis, la location est à nouveau passée à 6 ans, mais sans résiliation.

L'eau pour le chalet et le pâturage provient d'une source.

Particularité : la montagne des Chenevières offre un point de vue magnifique sur le Léman.